Comment enlever le gel de vos ongles ?

198

Savez-vous qu’il existe un moyen rapide et facile de retirer le gel en toute sécurité à la maison, même sans utiliser de cutter ?

Si vous ne pouvez vraiment pas ou ne voulez pas contacter un professionnel, ou plus simplement si vous êtes autodidacte et que vous souhaitez l’enlever en toute sécurité chez vous, sans abîmer vos ongles naturels et sans cutter.

A lire également : Comment nettoyer les yeux ?

Voici le processus en 10 étapes pour retirer le gel « classique » de vos ongles sans cutter :

1. Commencez à limer le haut de l’ongle avec la lime la plus dure (100/150).

A voir aussi : Quelle est la meilleure huile essentielle pour courir ?

De toute évidence, la partie la plus abrasive est celle du grain 100 tandis que la partie la plus douce est celle du grain 150 ou 180.

Puis limez doucement, mais fermement, en prenant soin de ne pas trop vous approcher de l’ongle.

Placez bien votre main à un endroit, de sorte que vous puissiez exercer une certaine pression avec l’autre main tenant le lime.

2. Passez le bord fermement.

Passez-le surtout dans la partie de l’ongle du bord libre, c’est-à-dire la partie de l’ongle qui sort du bout du doigt. En fait, dans cette partie, vous ne sentirez pas la chaleur due au frottement de la lime, mais vous devrez faire très attention lorsque vous passez la lime à travers le reste de l’ongle, car le frottement de la lime peut provoquer une sensation de chaleur très forte.

3. Soyez très prudent lorsque vous vous approchez de la cuticule et des côtés de l’ongle

Lorsque vous approchez des côtés, servez-vous de la main qui tient votre doigt en ouvrant les côtés (en tirant la peau vers le bas). Une pression sur les parties latérales du doigt s’abaisse, ce qui vous laisse plus d’espace près de l’ongle, ce qui vous permet d’éviter d’endommager la peau entourant l’ongle avec la lime.

4. Laissez une fine couche de gel

Parce qu’il est important de laisser une fine couche ? De cette façon, vous donnerez à l’ongle un moyen de s’y habituer, évitant ainsi qu’il ne se casse et qu’il y ait trop de sensibilité dans la zone.

Une fois le volume supprimé, terminez le travail avec le fichier et le tampon les moins durs.

5. Évitez d’aller trop poncer pendant l’envasement, vous risquez d’endommager la plaque de l’ongle.

En fait, lorsque vous retirez le gel, vous n’aurez jamais à ressentir de chaleur ou de brûlure ni même à voir des rougeurs dans la plaque de l’ongle, car cela signifiera que vous êtes allé trop loin avec le limage et ce n’est pas du tout bon, alors soyez très prudent.

6. Enlevez la poussière qui se forme avec le limage à l’aide d’un pinceau.

7. Après cela, fixez la forme de vos ongles, puis arrondissez les bords, qui seront initialement plus affaiblis.

8. Une fois le limage terminé, passez les tampons avec un désinfectant doux pour les nettoyer de la poussière.

9. Appliquez de l’huile pour cuticules sur l’ongle avec un petit massage.

10. Enfin, si vous le souhaitez, vous pouvez repousser les cuticules et y appliquer de l’huile pour cuticules pour les ramollir.

Ce que vous devez savoir avant de continuer

Attention : il est essentiel et très important de comprendre avec quel produit vous travaillez, précisément parce qu’en fonction du type de gel que vous appliquez, vous devrez alors procéder à la bonne méthode de retrait.

Voici une description des 2 types de gels que vous devez connaître :

  • Gel classique.
  • Gel Soak-off.

Le gel classique pour la reconstruction des ongles est ce qui est généralement utilisé par les esthéticiennes et les techniciens des ongles. En d’autres termes, c’est celui qui durcit sous des lampes ultraviolettes ou LED UV et qui est généralement éliminé avec le cutter.

Le gel soak-off (vernis gel ou semi-permanent), implique toujours l’utilisation d’une lampe LED ou UV pour le durcissement, mais il diffère plutôt de la méthode classique du gel, car pour son élimination, il a été formulé avec précision pour être complètement dissous dans de l’acétone et tient parfaitement sur des ongles naturels sains.

Où pour des ongles naturels sains, je veux dire des ongles qui n’ont pas de limes, même les plus infimes !

Ce type de gel est plus doux et plus fin et est recommandé pour les ongles courts/moyens, et non pour les ongles longs.

Donc, si le vernis à ongles est de type soak off, vous aurez besoin de :

  • Solvant spécifique.
  • Fichier pas trop dur.
  • Bol ou coton.
  • Feuille d’aluminium ou argent.

Voici comment retirer le gel soak-off ou semi-permanent des ongles :

  1. Déposez la pièce haut de l’ongle en prenant soin de ne pas aller trop loin, afin de ne pas risquer de ruiner l’ongle naturel.
  2. Mouiller les tampons de coton ou les tampons avec le solvant spécifique.
  3. Adhérer le coton à l’ongle et le fixer en le recouvrant de papier argenté.
  4. Attendez 10 minutes.
  5. Utilisez des bâtonnets orange pour éliminer les résidus de gel des ongles et des cuticules.
  6. Retirez le vernis à ongles.

Certains versent le solvant dans un bassin où ils mettent ensuite leurs mains pendant 10 minutes à 12 minutes, mais je ne vous conseille pas de garder vos ongles et votre peau aussi longtemps en contact avec le solvant.

En fait, cette procédure est un peu « invasive » sur les peaux particulièrement sensibles.

Mon conseil est donc de retirer le produit superficiellement avec la lime (180) en douceur sans trop s’approcher de l’ongle.

Appliquez ensuite du coton imbibé de solution et enveloppez-le de papier aluminium.

Attendez le temps requis.

Immédiatement après, il vous suffit de prendre un bâtonnet en bois pour enlever les résidus de vernis.

Avec le bâton, essayez de faire une légère pression en partant du bas, de préférence sous un angle et accompagner le mouvement vers l’autre, en enlevant la couche de gel.

Si vous ne parvenez pas à l’enlever immédiatement et que vous remarquez des résidus de gel, vous devrez alors « insister » davantage ou ramollir les ongles et le produit avec un nouveau « bain » de solution et répéter les dernières étapes de la procédure.

Après le retrait, je vous recommande d’utiliser un vernis à ongles fortifiant, en prenant soin, dans les semaines suivantes, d’éviter les bosses sur vos ongles qui pourraient les endommager. Les ongles paraîtront désormais plus délicats, plus fins et s’écaillent facilement.

Pour les aider à obtenir une « récupération » plus rapide, je recommande d’appliquer du vernis à ongles ou des produits de renforcement pour que l’ongle puisse récupérer plus rapidement.

Certains utilisent également des remèdes naturels qui se sont révélés efficaces. Ils sont parfaits pour protéger et aider vos ongles. L’huile de ricin et le citron, par exemple, sont de véritables panacées pour vos ongles ou des huiles enrichies en vitamine E.

4 erreurs courantes à éviter pour un retrait sûr

J’ai déjà mentionné quelques précautions que vous devez suivre attentivement pour éviter d’abîmer vos ongles auparavant, mais je les résume brièvement ci-dessous avec les erreurs courantes que vous devez éviter de commettre si vous ne voulez pas risquer de vous abîmer les ongles.

Erreur 1 : Retirez le gel avec vos mains ou vos dents

L’une des erreurs les plus courantes que vous pouvez commettre lorsque vous souhaitez retirer le gel de vos ongles est de le « déchirer » avec vos mains, ou comme beaucoup ils le font avec leurs dents !

Ne cédez jamais à cette « tentation » ou à cette mauvaise habitude, même si vous vous rendez compte que le vieux gel n’est attaché que par une très petite partie à votre ongle naturel en dessous.

Ne faites jamais ça !

En fait, vous risquez de provoquer des rainures, des traumatismes et des rougeurs sur vos ongles naturels. Vous affaiblirez également vos ongles inutilement, les rendant cassants et hypersensibles, les ruinant pendant des semaines.

Pourquoi ?

Simple, car en faisant cela (en les arrachant de la plaque à ongles), un film protecteur qui est superficiellement sur les ongles naturels (cellules kératinisées) s’en sort également.

Et donc, après cette TRÈS MAUVAISE habitude et à cause de cette « procédure » incorrecte, vous verriez les plaques à ongles ouvertes et vous remarqueriez un écaillage.

N’OUBLIEZ PAS qu’il ne s’agit pas du gel, de l’acrygel ou du semi-permanent pour abîmer vos ongles, MAIS la méthode pour enlever ces produits  !

Cela ne vous arrivera donc pas si vous limez votre ancien gel, acrylique ou semi-permanent avec une lime à grain 180 ou en vous aidant avec un cutter et des pointes adaptées à l’enlèvement.

Erreur 2 : Utiliser une lime trop dure pendant toute la durée du retrait

Si vous n’utilisez qu’une lime dont le grain est trop dur et abrasif pendant la durée du retrait (grain 100), vous risquez d’atteindre l’ongle naturel et de l’endommager, de provoquer des rainures ou d’endommager les cuticules.

Erreur 3 : Retirer tout le gel de reconstruction

Il est important qu’il laisse une fine couche de gel, de cette façon, vous donnerez à l’ongle un moyen de s’y habituer, évitant ainsi qu’il ne se casse ou ne provoque une hypersensibilité.

Erreur 4 : Ne pas durcir l’ongle après avoir retiré le gel

Les ongles après avoir enlevé le gel auront l’air plus délicats, fins et plus faciles écaillages. Vous devez donc toujours appliquer un vernis à ongles fortifiant (vitaminé). De plus, comme je l’ai suggéré quelques paragraphes auparavant, faites des compresses avec de petits massages et avec différents types d’huile comme celles enrichies en vitamine E, afin de nourrir et de renforcer les ongles.

Vous savez maintenant comment retirer correctement le gel à ongles sans endommager vos ongles naturels.

Mais si vous voulez savoir comment retirer le gel sans endommager vos ongles naturels en toute sécurité et les préparer correctement pour une nouvelle reconstruction, il est essentiel que vous connaissiez toutes les étapes dans le bon ordre.